BURKINA FASO | 21 décembre : Joyeux Anniversaire camarade Président Capitaine Thomas SANKARA

En ce jour anniversaire de Feu Capitaine Président Thomas Sankara, je voudrais partager avec vous le témoignage de madame Sanou qui travaillait à la présidence du Faso. Un témoignage qui rend compte de la simplicité et de toute l’humanité qu’incarnait cet homme qu’a été Thomas Isidore Noël Sankara.

« On avait retenu sa date anniversaire, le 21 décembre, et on se débrouillait, nous les femmes de la présidence, pour lui faire une surprise. On cotisait pour acheter un cadeau pour lui. Ce qu’il appréciait surtout, ce sont les petits mets, les gâteaux et cacahouètes. Il aimait grignoter ça dans son bureau. Quand tout était prêt, on se regroupait dans le couloir avant de monter au premier étage où se trouvait le bureau de Sankara. En complicité bien sûr avec sa secrétaire particulière, on rentrait par surprise dans son bureau et on entonnait « joyeux anniversaire camarade président, joyeux anniversaire Thomas Sankara ».

21 décembre 1949-21 décembre 2014 "joyeux anniversaire camarade président, joyeux anniversaire Thomas Sankara."

21 décembre 1949-21 décembre 2014 « joyeux anniversaire camarade président, joyeux anniversaire Thomas Sankara. »

Il était particulièrement content et on le sentait par son large sourire. » Mme Sanou se souvient de la dernière rencontre entre Sankara et les femmes de la présidence. Il avait organisé une soirée spéciale uniquement pour les femmes de la présidence. Elle a eu lieu dans la cour du palais. Sankara a fait préparer des mets par un hôtel de la place, ce qui était rare chez lui, car même à l’occasion des dîners offerts aux grandes personnalités comme les chefs de l’Etat en visite au Burkina, les plats étaient préparés par les femmes des institutions. Quand tout était prêt, le chef du département Maison du Faso, Kambou, qui gère les affaires du palais présidentiel et du parc automobile de l’Etat, est venu à la présidence faire le point au président Sankara. « Il est lui-même allé vérifier. Les tables étaient bien rangées, les plats bien disposés avec des fleurs tout alentour. Il nous a fait appeler. On a fait le trajet entre la présidence et le palais à pied sous les regards jaloux des hommes. Sankara nous a accueillies avec un large sourire pour nous souhaiter un bon appétit. Il n’y avait aucun homme, même pas Kambou qui a tout supervisé.

Entre temps, un des enfants de Sankara est venu se joindre à nous. Son papa l’a rabroué en ces termes : tu n’es pas le bienvenu ici, c’est une réception pour femmes. L’enfant a refusé de s’en aller, il est resté avec nous sous les éclats de rires. Sankara est resté avec nous pendant plus d’une heure. On causait et riait avec lui comme dans un groupe de copains ou de copines. Il abordait plusieurs sujets, y compris celui de la vie des couples. C’est une soirée que je ne vais jamais oublier. » Mme Sanou, ancienne secrétaire à la présidence.

Source: lefaso.net

Publicités
Cet article, publié dans AFRIQUE, BURKINA FASO, POLITIQUE, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s